Subaru, Trezia, 1.4 D, Essentiellement connu en France pour son Impreza, Subaru propose d’autres modèles, comme ce Trezia, petit monospace à la fois successeur de la Justy et clone du Toyota Verso S. Et pour cause, Subaru appartient à Toyota. Le Trezia est la seule Subaru dépourvue de 4 roues motrices. Le nôtre a droit à un 1.4 diesel de 90 ch associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Le conducteur a droit à une position de conduite légèrement surélevée. La planche de bord est identique à celle du Toyota Verso S, la seule différence venant du logo sur le volant. Les plastiques ne sont pas des plus flatteurs et facilement rayables : regardez les rayures autour du contact ! Les rangements sont nombreux, à l’instar de cette double boîte à gant bien pratique. Sur la route, le Trezia reprend bien sûr les qualités et défauts du Verso S, à savoir un comportement sain mais pas très dynamique, un bon confort de suspensions mais une tendance au roulis. Le point presque étonnant vient de la discrétion du moteur diesel, et de sa douceur générale. La commande de boîte n’est pas désagréable, et il est possible en option d’avoir une boîte robotisée. A l’arrière, l’espace disponible est presque surprenant au regard de l’encombrement extérieur de la voiture. C’est l’un des points forts de la voiture. En revanche, on est déçu par l’absence de modularité, si ce n’est les dossiers de banquettes inclinables. Les seuls rangements à l’arrière viennent des bacs de portières, les sièges avant