Suzuki, Swift Sport, VVT 1.6, Suzuki a lancé sa nouvelle génération de Swift l’année dernière. Et dans la foulée, la marque lance désormais la nouvelle Swift Sport. Extérieurement, celle-ci se reconnaît par rapport aux Swift «normales» à sa calandre spécifique, ses antibrouillard, ses roues de 17 pouces de série, son becquet arrière et son bouclier arrière façon extracteur avec les deux sorties de pot. A l’intérieur, les passagers avant ont droit à des sièges au bon maintien latéral, qui plus est siglé Sport. Les surpiqûres rouges sont omniprésentes, de la sellerie au volant en passant par le levier de vitesse. On retrouve à part ça la même planche de bord que la Swift normale, avec des plastiques pas toujours haut de gamme mais un assemblage soigné et une qualité perçue globalement bonne. La nouvelle Swift Sport reprend le 1,6 l essence de la précédente, mais porté à 136 ch. Le poids étant à la baisse, les performances progressent : on passe de 0 à 100 en 8,7 s, soit 0.2 s de moins. Le moteur monte bien dans les tours. La commande de boîte est rapide, l’attaque du freinage franche. Agréable à conduire, logiquement ferme, la voiture est dynamique et prend peu de roulis. La Swift Sport n’existe qu’en 3 portes, et donc nécessite quelques contorsions pour accéder aux places arrière, d’autant plus que le siège conducteur bascule mais ne coulisse pas. La banquette n’accueille que deux passagers, mais elle les accueille correctement pour l’espace aux jambes et la garde au toit